Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 13:37

Ouh la menteuse !

 

Quelques heures avant l'intervention télévisée de François Hollande, annonçant qu'il ne briguerait pas un second manda, Emmanuelle Cosse était au micro d'Europe 1 pour défendre le bilan de son futur ex-patron. Un bilan tellement brillant, expliquait-elle en substance, que sa candidature ne pouvait faire aucun doute.

Parmi les réussites dont elle le crédite, elle énumère allègrement la baisse du chômage, l'amélioration du logement et le recul de la pauvreté. Il ne manque au tableau que la disparition définitive de la pollution mondiale.

La pauvre. Écrasée par le travail, elle n'a guère le temps de s'informer. Nous lui offrirons un abonnement à Liberté Hebdo. Elle découvrira par exemple que su la construction de logements a certes augmenté, les mesures de défiscalisation dont profitent les bailleurs privés n'ont aucun effet sur les « bas revenus ». Ou plutôt si : pour eux, l'accès au logement est toujours aussi galère. Le Smic, qui n'évolue pas, les pensions bloquées pour les retraitées, la précarisation galopante du travail, la plus grande souplesse donnée aux employeurs pour licencier (merci, Mme El Khomri) sont autant de freins à une vie décente dans un logement, non pas douillet, mais simplement digne.

S'agissant du chômage, Mme Cosse apprendra en lisant Liberté Hebdo et l'Humanité, qu'aucune manipulation des statistiques ne saurait enrayer en quelques mois les 500 000 chômeurs en plus qui se sont inscrits à Pôle emploi depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. Or, le chômage a cela de particulier qu'il produit plutôt des pauvres que des riches. S'agissant enfin de ce recul de la pauvreté évoqué par la ministre, l'Observatoire des inégalités souligne qu'il est difficile d'en mesurer l'évolution puisque l'Insee a changé deux fois de méthode pour évaluer les revenus, en 2010 et en 2012. Avec le même revenu, une personne pauvre en 2011 ne l'est plus en 2012 ! Mais l'écart entre les plus pauvres et les couches moyennes se creuse de plus en plus. Actuellement, une personne sur sept vit sous le seuil de pauvreté en France. Selon les chiffres de l'Insee, en 2015 on comptait 8,9 millions de personnes pauvres, soit 14,3% de la population. Un chiffre qui ne cesse de progresser. Face aux propos de la ministre, près de 9 millions de personnes doivent se sentir bien seules et bien méprisées. 

Philippe ALLIENNE

Publié par Liberté Hebdo du 9 décembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Kelma Presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche