Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:21

Une imposture fascisante

Candidate à la présidentielle, la maire de Lille, Martine Aubry, s’est élevée contre les rumeurs propagées à son encontre par plusieurs sites internet. Parmi ces derniers, le média en ligne « Riposte laïque »  persiste et signe au nom  de son combat pour la laïcité. En fait, un laïcisme qui rime avec extrémisme. De droite.

 

Une question, au préalable : « Riposte laïque » vaut-il un article ? Oui, si l’on considère que ce journal diffusé en ligne depuis 2007 repose sur une imposture . la « laïcité de combat » qu’il revendique et la défense de la loi du 9 décembre 1905. Imposture aussi quand ce journal, créé en 2007 après une scission du site Respublica, et qui affirme que « la majorité (mais pas l’intégralité) de [sa] rédaction est d’une culture de gauche ». Créé en 1999, « Respublica » (38.000 abonnés annoncés) se définit comme un « journal du réseau de la gauche républicaine, laïque et sociale (…) favorable à la stratégie du Front de gauche ».

 

Celles et ceux qui l’ont quitté en 2007 en sont aujourd’hui aux antipodes. Dans sa note d’intention, qui figure toujours sur son site, Riposte laïque affirme ne pas vouloir « enfermer la défense de laïcité et de la république dans une vision étriquée, la cloisonnant dans le seul camp de la gauche et de l’extrême gauche ». Sur ce point, RL a tenu parole. De la même façon, le journal annonce tout de suite la couleur en désignant l’ennemi qui a rendu possible « l’offensive sans précédent » contre la loi de 1905 : la religion musulmane. Et cette offensive se traduit de « manière visible par la profusion du nombre de voiles, le refus de la mixité dans certaines activités scolaires, les revendications communautaristes, la mise sous coupe de certains quartiers et la multiplication de demandes de constructions de mosquées, souvent financées de manière illégale par les deniers publics (…) »

 

Obsession et paranoïa

Dès lors, tout est dit. Riposte laïque ne se bat pas contre l’islamisme (c’est-à-dire contre les dérives d’un islam instrumentalisé et lu à travers une grille fondamentaliste et extrémiste), elle se bat contre l’islam. Elle ne fait pas de différence entre islam et islamistes. En toute logique, elle a gommé celle qui sépare les musulmans des intégristes pour ne plus voir qu’une  menace d’invasion de la culture et de l’identité française.. Oublié, le combat de RL, qui devait s’étendre aux autres menaces contre la laïcité (elle cite les évangélistes, les sectes, l’extrême droite catholique polonaise, les fanatiques créationnistes aux USA, etc.).

 

Oubliée aussi, sa défense de la République indissociable d’un « projet de progrès social » également évoqué dans sa feuille de route. Les deux principaux animateurs, Pierre Cassen (60 ans), ex-typographe et ex-syndicaliste CGT, et sa compagne Christine Tasin (56 ans), enseignante en lettres classiques en rupture de ban, roulent prioritairement contre ce qu’ils estiment être « l’islamisation de notre société ». En 2010, celle-ci a créé l’association « Résistance républicaine » qui œuvre dans le même sens. Christine Tasin se dit « laïque de gauche », déteste l’islam au point de refuser de se rendre dans un pays arabe et organise avec délectation des « apéro-saucisson-pinard » anti-musulmans. Cette femme de gauche, passe du MRC de Jean-Pierre Chevènement à Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan (qu'elle a finalement quitté en raison de sa tiédeur envers l'islam...) ne cache pas sa séduction pour «certaines idées » de Marine Le Pen.

 

Icône et martyre

En septembre 2007, le journal prend fait et cause pour la propriétaire d’un gîte vosgien qui, l’année précédente, avait refusé la clientèle de femmes voilées. Poursuivie, la commerçante a été condamnée en appel à deux mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende pour discrimination. Durant le procès, elle a été défendue par Me Varaut, l’avocat du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers et de l’Opus Dei, comme le rappelle le site « Respublica ». Cela n’a pas gêné Riposte laïque qui, bien au contraire, a consacré de longs articles pour la soutenir et pour se pâmer devant l’éloquence de Me Varaut : « Nous autres, militants de gauche et pour la laïcité, nous pouvons nous instruire en écoutant attentivement l’avocat du Mouvement pour la France », lit-on dans un éditorial. Seule réserve, RL qui avait lancé une pétition, avait alors préféré refuser les signatures de responsables du Front national.

 

Pour les animateurs du journal, Fanny Truchelut devient alors une icône érigée en martyre. Ils dénoncent une manipulation des islamistes et de l’extrême gauche. Dans les mois qui vont suivre, les éditoriaux, toujours signés Cyrano, deviennent de plus en plus virulents. Les internautes que se permettent de critiquer les excès et les dérives qui rapprochent RL de l’extrême droite se font vertement remettre en place. Ils sont taxés d’ « idiots utiles de l’islamisme ». Comme le seront les militants anti-intégristes de la première heure qui refusent les amalgames entre musulmans, islamistes et terroristes. Dès lors, on comprend que « Riposte laïque » soit à la pointe des attaques fustigeant Martine Aubry et l’avocat Jean-Louis Brochen.

 

Colonisation par la prière

Les horaires aménagés de la piscine et le dialogue avec le recteur de la mosquée de Lille Sud, pour la maire de Lille, la défense des lycéennes voilées du lycée Faidherbe (en 1994), d’un des membres du gang islamiste de Roubaix (2000) ou de l’association roubaisienne « Rencontre et dialogue », pour Me Brochen, sont, pour « Riposte laïque », des actes de collaboration avec les islamistes ! A les lire, Me Varaud est brillant ; Me Brochen est infréquentable.

 

« Riposte laïque » s’en prend à tout ce qui touche à l’islam : la nourriture halal, le voile et la barbe dans l’espace public (la rue y compris), etc. Un sommet est atteint à partir de 2009 quand Cyrano s’en prend aux « prieurs musulmans » qui « occupent les rues et trottoirs parisiens » (en fait un périmètre autour de la rue Myrha) : « Imaginez l’ampleur de l’agression que doivent ressentir les habitants et les commerçants de ces rues, tous les vendredis… Pensons à ce sentiment d’abandon qui doit les habiter… Ce qu’ils subissent ne ressemble-t-il pas à une véritable colonisation par la prière publique ? »

 

Vocabulaire normalisé

Même lorsqu’elle se positionne en défenseur des droits de la femmes, RL ne fait que fustiger l’islam et les musulmans. Martine Aubry est une cible de choix. L’affaire dite de la piscine et de ses horaires communautaires, son dialogue avec Amar Lasfar, le recteur de la mosquée de Lille Sud mais aussi président de la Ligue islamique du Nord, la rendent coupable aux yeux de RL qui ne supporte de toute façon pas cette « gauche socialiste » à laquelle elle appartient. En octobre 2009 , elle fait les frais d’un post RL lorsqu’elle « ose » participer à une manifestation parisienne pour le droit des femmes « sans avoir un mot pour le voile et la burqa ». Maîtrisant la manipulation multimédia, RL illustre son propos d’une vidéo montrant Elisabeth Badinter semblant dénoncer la responsable socialiste.

 

Mais outre le voile, la burqa et le communautarisme, RL s’attaque sans vergogne à ceux qui critiquent la politique israélienne et les Etats-Unis (ceux de G.W Bush de préférence). Dans tous les cas, le vocabulaire a été droitisé selon des normes connues : ceux qui trouvent que l’islam et les musulmans ne doivent pas être stigmatisés sont des « collabos ». Les jeunes des cités, des quartiers ou des banlieues sont « la racaille ». Parfois « la racaille en cagoule ». Sans oublier les « maffieux », les droits de l’hommistes », les groupuscules (pour les associations comme le Mrap, la LDH, la Licra, SOS Racisme, etc.), la « bien-pensance », pour la plupart des médias et des partis politiques, l’UMPS, la « gôche » pour les partis de gauche, etc.

 

Les amitiés particulières de RL

Pour ce vocabulaire comme pour sa philosophie », « Riposte laïque » a de quoi s’inspirer. Elle a reçu le soutien de sites d’extrême-droite comme Libertyvox. André Dufour, son animateur, a déjà défendu ses thèses anti-immigration sur le site de RL. Pour lui, « l’antiracisme d’aujourd’hui serait comparable à l’inquisition d’hier et serait par nature totalitaire et prêt à faire usage de violence », dénonce le site Respublica. Parmi les collaborateurs de RL, on note aussi le nom d’Anne-Marie Delcambre, membre de Libertyvox. RL est également très liée au site « Bivouac-id » qui compare la prolifération des mosquées à celle des rats.

 

Quelques mois avant que Marine Le Pen prenne la tête du Front national, elle a fait l’objet de toute la bienveillance de « Riposte laïque ». Se défendant toujours, et contre l’évidence, de tout rapprochement avec l’extrême droite, RL a largement publié sa photo avec des commentaires soulignant la distance prise par cette dernière avec l’extrémisme du père ! Marine le Pen a condamné la Shoah et n’est pas négationniste. Elle est donc fréquentable. En décembre dernier, « Riposte laïque » et l’association « Résistance républicaine », de même essence et créée par Christine Tasin, ont organisé des assises de l’islamisation avec le Bloc identitaire. Cette année, on vu des jeunes frontistes lors d’un rassemblement « républicain », à Paris. De la toile, RL n’hésite plus à descendre dans la rue pour montrer ses accointances. Il enfourche aussi un autre cheval de bataille : l’attaque des printemps arabes qui, pour lui, ne pourront déboucher que sur des totalitarismes islamistes et le retour des califats.

 

 

Alors, comment définir Riposte laïque ? Une gauche déçue qui, passée par le trotskisme, le MRC de Chevènement, Droit debout de Dupont Aignant, va se jeter dans les bras du néo-conservatisme ? Des militants qui, par peur du communautarisme des uns et de l’extrémisme des certains autres optent pour un repli identitaire et pour la théorie du choc des civilisations de Samuel P. Huntington ? Tout cela à la fois, peut-être. En fait, cela va plus loin. Dans un de ses récents articles, le site accuse Jean-Luc Mélenchon d’être un « propagandiste de l’islam » et de « regretter que Charles Martel ait arrêté les Arabes à Poitiers ». Voilà qui rappelle les propos du député extrémiste Geert Wilders, aux Pays-Bas, et qu’affecte RL : « Il y a déjà eu deux invasions islamiques : la première a été arrêtée à Poitiers, l’autre à Vienne en 1683. Aujourd’hui, on assiste à la troisième invasion, et ce n’est pas par une guerre, mais par l’immigration. Parfois, j’aimerais que ce soit une guerre ouverte, car alors, on verrait l’ennemi en face, alors qu’aujourd’hui l’invasion se fait légalement, par l’immigration et la natalité ».

 

La tentation fasciste

Voilà qui nous semble bien éloigné du combat pour la laïcité. En stigmatisant pêle-mêle l’immigration et l’islam, en confondant laïcité et anticléricalisme, en s’érigeant en défenseur de la nation par la lutte contre les mosquées, la double nationalité et le risque d’invasion, en exigeant des immigrés une assimilation extrême (jusqu’à donner des noms « bien français » ou bien chrétiens à leurs enfants), en critiquant démagogiquement le pouvoir de l’argent et les patrons qui exploitent les sans-papiers, en craignant les nouvelles révolutions et donc les peuples, Riposte laïque ramène plutôt à cette définition marxiste que donnait Dimitrov du fascisme (1) :

 

« Le fascisme se montre aux masses sous le masque de défenseur de la nation et en appelle au sentiment national blessé. (…) Il aborde celles-ci avec une habile démagogie anticapitaliste, en exploitant la haine profonde des travailleurs pour la bourgeoisie rapace, les banques, les trusts et les magnats de la finance. (…) Il se présente devant lui (le peuple) en revendiquant un « pouvoir honnête et incorruptible ». (…) Il s’indigne hypocritement contre la corruption. »

 

« Riposte laïque » chantre de la laïcité ? C’est une imposture qui cache un combat identitaire assis sur la théorie du choc des civilisations. « Riposte laïque » défenseur des droits de la femmes ? C’est une imposture qui cache la haine de l’islam, des musulmans, de l’immigration. « Riposte laïque » n’est pas raciste ? C’est une imposture qui tend à éliminer les musulmans des victimes du racisme. « Riposte laïque » site d’extrême droite, site fasciste ?  Connaissant son origine et ses méthodes, cela fait peur.

 

 

 

(1) Georgi Dimitrov, Unité contre le fascisme, VIIème congrès de l’Internationale communiste. Edition du Parti Communiste de Belgique, Bruxelles, 1973.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kelma Presse - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche